Faites un don
ENGLISH

NOS
Publications

Changer la taille de police / Change Font size

Compte rendu des tables rondes

NeuroScience Canada et ses partenaires de coalition -- l’Association Canadienne des Neurosciences (ACN), la Fédération des sciences neurologiques du Canada (FSNC), le regroupement Canadian Brain and Nerve Health Coalition (CBANHC), et la Fondation Barbara Turnbull -- ont travaillé avec le Forum des politiques publiques afin d’organiser des tables rondes dans quatre villes canadiennes.

Le but de ces sessions était de réunir les principaux intervenants en neuroscience, les responsables de l’élaboration des politiques et les représentants élus afin d’engager un dialogue constructif sur les meilleures façons de concevoir les politiques publiques qui permettront d’appuyer la recherche sur les maladies neurologiques et psychiatriques et leur impact. Les tables rondes ont eu lieu en mars à Ottawa, et en mai à Calgary, Vancouver et Toronto.

Le Forum des politiques publiques a par la suite préparé un rapport des discussions soulignant les messages clés qui ont été retenus ainsi que les recommandations des participants sur la meilleure façon pour la coalition de communiquer ces messages aux gouvernements et au grand public. Le rapport a été réalisé grâce à la générosité de la fondation Max Bell.

Étude sur l’impact des maladies, troubles et lésions reliés au cerveau, à la moelle épinière et au système nerveux au Canada.

Cette étude est un projet de la Fédération Canadienne des Sciences Neurologiques (FCSN), le regroupement Canadian Brain and Nerve Health Coalition (CBANHC) – duquel NeuroScience Canada est membre – en collaboration avec l'Institut Canadien d'information sur la santé (ICIS).

L’étude mesure l’incidence, la prévalence et l’impact économique et social des maladies, troubles et lésions reliés au cerveau, à la moelle épinière et au système nerveux au Canada. Le rapport couvre 11 différentes maladies pour lesquelles il y avait des données suffisantes : maladie d'Azheimer, Slérose latérale amyotrophique (SLA), tumeurs cérébrales, paralysie cérébrale, épilepsie, lésions au cerveau, maux de tête, slérose en plaques, maladie de Parkinson, lésions à la moelle épinière, et accident vasculaire cérébral (AVC).

Un chapitre additionnel analyse approximativement 20 autres maladies/troubles pour lesquels il y a peu ou pas de données : l’encéphalopathie anoxique, autisme, déficit de l’attention ou hyperactivité, hypertension intracrânienne idiopathique, paralysie faciale, neuro dystrophie ou syndrome de Sudeck-Leriche, malformation congénitale du système nerveux, maladie de Creutzfeldt-Jakob, désordre chronique ou dégénératif de la moelle épinière, troubles du système nerveux périphérique, retard développemental, maladie de Huntington, hydrocéphalie, myopathie de Duchenne, myasthénie grave, troubles du sommeil, syringomyélie, dégénérescences spino-cérébelleuses, syndrome de Tourette, névralgie du trijumeau.

NeuroScience Canada a choisi de s’impliquer dans cette étude parce qu’un urgent besoin s’impose de sensibiliser la population canadienne sur l’incidence, la prévalence et l’impact économique et social des maladies, troubles et lésions reliés au cerveau, à la moelle épinière et au système nerveux. Actuellement, il n’y a aucune statistique disponible qui mesure précisément à quel point les Canadiens sont affectés par ces maladies et les coûts qu’elles entraînent sur le système de santé. De plus, ce projet représente une excellente occasion pour NeuroScience Canada de s’associer avec divers groupes d’intervenants en neurosciences.

En plus de sensibiliser le public et le gouvernement sur les troubles neurologiques, l’étude sert d’outil afin de promouvoir l’accès opportun à des médicaments, traitements et services de santé rentables, et développer plus d’initiatives de recherche. Le rapport fourni également des informations importantes aux divers groupes d’intervenants en neurosciences et agents gouvernementaux responsables d’établir une stratégie nationale à long terme pour les neurosciences dans les domaines du soin et de la recherche.

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse (en anglais)
Cliquez ici pour lire le rapport

Les arguments en faveur d’un investissement accru du Canada pour la recherche en neuroscience

Au cours des dernières années, NeuroScience Canada a joué un rôle directeur dans la sensibilisation du public sur les incidences et l’impact des maladies, troubles et lésions du cerveau, de la moelle épinière et du système nerveux ; sur les mécanismes communs reliant ces conditions aux neurosciences ; sur l’excellence de la recherche au Canada pouvant réduire leur fardeau ; et sur le besoin qui s’impose aux gouvernements et aux donateurs privés d’accroître l’investissement pour la recherche en neuroscience.

Le 15 mars 2006, NeuroScience Canada publiait un rapport intitulé Les arguments en faveur d’un investissement accru du Canada pour la recherche en neuroscience. Ce document contient des données obtenues de diverses sources, notamment Santé Canada, l’Organisation mondiale de la Santé et les Instituts de recherche en santé du Canada. Afin de préparer le rapport, NeuroScience Canada a recueilli les commentaires du Comité sur les politiques publiques et les communications, du Comité consultatif scientifique ainsi que des autres groupes d’intervenants en neuroscience comme l’Association canadienne des neurosciences (ACN), la Société des neurosciences (SfN), la Fédération des sciences neurologiques du Canada (FSNC), le Collège Canadien de neuropsychopharmacologie et la Canadian Brain and Nerve Health Coalition (CBANHC).

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse
Cliquez ici pour télécharger le document PDF
Cliquez ici pour télécharger le résumé

Découvertes des chercheurs de notre Programme de régénération du cerveau publiés dans des journaux scientifiques

Consultez la section Programme de régénération du cerveau