Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Enrichir l’écosystème de neuroimagerie du Québec

Pascale Tremblay avec une étudiante.

Le projet

Le CINQ est dirigé par Pascale Tremblay et Philip Jackson. En 2015, la Fondation Brain Canada a accordé une subvention de plateforme au CINQ, en partenariat avec le Centre de recherche CERVO. Les fonds ont servi à enrichir l’écosystème de neuroimagerie, notamment en multipliant le nombre d’activités scientifiques, de formation et de stages, ainsi que les ressources techniques et de recherche. L’équipe a abattu une quantité impressionnante de travail pendant les trois années de la subvention qui a pris fin en 2018. Durant cette période, le CINQ a organisé 39 conférences scientifiques, quatre ateliers pratiques sur les méthodes de neuroimagerie auxquels ont participé plus d’une centaine d’étudiants à la maîtrise et au doctorat, ainsi que quatre journées scientifiques, deux écoles d’été et un symposium international. D’ailleurs, l’un des plus grands événements tenus par le CINQ à ce jour a été l’École d’été dont le thème sur la connectivité du cerveau a rallié 15 conférenciers invités venus du Canada, de l’Italie, de la France et des États-Unis. En tout, 90 participants venus des quatre coins du Québec ont participé à cet événement à guichets fermés. Le CINQ a aussi démarré un programme de transfert des connaissances afin de sensibiliser le public à la recherche sur le cerveau (et la démystifier), ainsi que des bourses de formation à l’intention des étudiants afin qu’ils participent à des conférences internationales et fassent rayonner l’expertise canadienne en recherche sur le cerveau. Enfin, le CINQ a négocié des ententes garantissant l’accès à des équipements et a élaboré des protocoles standardisés de neuroimagerie, le tout pour mieux accroître la productivité des chercheurs.

Grâce au CINQ, ces programmes et activités ont changé la donne, car les chercheurs peuvent maintenant côtoyer des sommités mondiales dans différentes sphères de la neuroimagerie. De plus, le CINQ a bonifié la qualité et la diversité des formations universitaires, accru la productivité des chercheurs, et tissé des liens étroits entre chercheurs et étudiants en neuroimagerie. Dans la foulée, l’Université de Laval et le CERVO ont accru leur renommée.

Plus encore, la subvention a fortement pesé dans la balance lorsque le Gouvernement du Québec a choisi d’accorder un projet d’infrastructure de 29 millions de dollars en novembre 2016. Piloté par le CINQ, ce projet mènera à la création d’un établissement de neuroimagerie translationnelle à Québec. Ce nouveau centre comblera le gouffre qui sépare la recherche sur les animaux des découvertes sur le cerveau humain et ses maladies connexes. Grâce à ces ressources, la ville de Québec, l’Université Laval et le Centre de recherche CERVO seront à l’avant-garde de la recherche en neuroimagerie.

«La vitalité et l’envol du milieu de la recherche sur le cerveau sont largement tributaires de la contribution de la Fondation Brain Canada puisque l’argent se fait rare pour financer la formation en recherche, les activités scientifiques internationales et les infrastructures à l’aide des subventions d’exploitation habituelles.»

– Pascale Tremblay, Centre de recherche CERVO et Université Laval