Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Une nouvelle subvention de plateforme qui rend les modèles cérébraux évolués plus accessibles au milieu de la recherche en neurosciences du Canada

La Fondation Brain Canada est fière d’annoncer l’octroi d’une subvention de plateforme 2019 à Liliana Attisano de l’Université de Toronto et à ses coéquipiers Jeff Wrana et Laurence Pelletier œuvrant à l’Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum. Ensemble la Fondation Krembil et la Fondation Brain Canada consacreront 1 425 000 $ à la plateforme ApOC (Applied Organoid Core), une technologie de fabrication d’organoïdes servant à modéliser le développement et les troubles cérébraux. 

Les subventions de plateformes de la Fondation Brain Canada sont accordées à des équipes qui souhaitent créer et/ou enrichir des ressources partagées afin d’offrir aux réseaux de recherche un meilleur accès aux équipements, à l’expertise, aux données et aux protocoles. La Fondation Brain Canada annoncera l’octroi de six autres subventions de plateformes au cours des prochaines semaines dans le cadre d’un investissement dans la recherche sur le cerveau de plus de 25 millions.

La plateforme ApOC créera des modèles cérébraux évolués permettant une observation beaucoup plus pointue du développement du cerveau et de sa réaction à des médicaments. En reliant le tissu cérébral issu de cellules souches humaines à des vaisseaux sanguins vivants, ces « mini-cerveaux » artificiels imitent à la fois la morphologie et la fonction du cerveau. Ce faisant, ils fournissent aux chercheurs des modèles précliniques efficaces pour étudier les maladies neurologiques et représentent un puissant outil pour le dépistage et le développement de médicaments. Cette plateforme facilitera l’amélioration du processus d’essai préclinique de médicaments au Canada et pourrait accélérer la découverte de médicaments partout sur la planète.   

« L’avenir des neurosciences s’annonce prometteur grâce à un meilleur accès à de telles plateformes novatrices et sophistiquées », affirme Viviane Poupon, présidente et chef de la direction de la Fondation Brain Canada. « Elles offrent l’occasion de raffiner les méthodes employées pour étudier des maladies neurologiques complexes et de mieux prévoir l’impact des différents traitements ». 

Les plateformes qui aident les chercheurs à mieux comprendre les caractéristiques uniques du cerveau humain sont une source d’innovation et de collaboration pluridisciplinaire. Elles sont au cœur des travaux de nombreux chercheurs œuvrant dans les différentes sphères des neurosciences. Afin de faciliter l’adoption de la technologie par ses utilisateurs et le milieu de la recherche cérébrale, la plateforme ApOC comprendra également un centre des connaissances voué à la formation et à la transmission des connaissances.

« La création d’organoïdes cérébraux suscite beaucoup d’intérêt par rapport à toute la gamme des troubles neurologiques. De nombreux chercheurs souhaitent s’en servir pour étudier la maladie d’Alzheimer, les troubles bipolaires et une foule d’autres conditions, mais le développement en laboratoire d’une telle technologie exige beaucoup de temps », explique Liliana Attisano, professeure au Département de biochimie de l’Université de Toronto. « Il faut maintenant implanter un centre où les gens pourront se renseigner et participer à des ateliers pratiques afin d’apprendre comment fabriquer des organoïdes cérébraux ou pour en obtenir à des fins d’expérimentation à partir du procédé de base. » 

« L’avenir de l'avancement médical réside dans les organoïdes », déclare Mark Krembil, président et chef de la direction de la Fondation Krembil. « La platforme ApOC de Dre Attisano permettra aux chercheurs d’étudier les mécanismes des maladies neurodégénératives sur des modèles plus précis que jamais. Nous espérons que notre soutien aux « mini-cerveaux » de Dre Attisano aidera à combler les lacunes des connaissances et conduira les chercheurs à des percées dans la compréhension de la neurodégénération. »

Cette subvention de plateforme voit le jour grâce au soutien financier de Santé Canada, par le truchement du Fonds canadien de recherche sur le cerveau, un partenariat innovateur entre le gouvernement du Canada (par Santé Canada), la Fondation Brain Canada ainsi que la Fondation Krembil.

Pour plus d’information, consultez le répertoire des chercheurs subventionnés de la Fondation Brain Canada