Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Comprendre le microbiome grâce à une approche pluridisciplinaire

Janet Rossant, Co-Director of CIFAR’s Humans and the Microbiome program.

Le projet

La Fondation Brain Canada et l’ICRA participent à un programme baptisé Microbiome humain. Ce projet examine le microbiome et son rôle dans le développement et le comportement humain, ainsi que ses effets sur l’évolution et la société. En tout, 19 boursiers et conseillers de différents horizons géographiques et professionnels participent au programme. Leur expertise englobe la microbiologie, la biologie du développement et des cellules souches, le métabolisme et la physiologie humaine, la biologie évolutive, l’histoire et les sciences sociales ainsi que l’anthropologie. Grâce à cette approche pluridisciplinaire, le programme explore les multiples facettes de la santé humaine, notamment l’art de vieillir en santé ainsi que le développement humain par rapport au régime alimentaire et aux médicaments.

Des chercheurs ont révélé un signal bidirectionnel entre le tube digestif et le cerveau qu’ils ont baptisé « connexion » ou « axe » intestin-cerveau. Cette fameuse connexion est tributaire du microbiome, car celui-ci est impliqué dans une foule de problèmes neurologiques comme les troubles neurodéveloppementaux, la neurodégénérescence, la dépression, le TDAH et même le décalage horaire et le développement foetal.

Plusieurs boursiers du programme Microbiome humain mènent des travaux sur la connexion intestin- cerveau qui ont donné lieu à des collaborations à la fois entre chercheurs au sein du programme ainsi que d’autres programmes de l’ICRA.

Parmi celles-ci figure une collaboration avec deux boursiers de l’ICRA, soit Sven Petersson, de l’Institut Karolinska en Suède, et Janet Rossant du Hospital for Sick Children. Ils tentent d’élucider la façon dont le microbiome prénatal de la mère influence le développement cérébral du foetus, car des travaux précédents indiquent que les métabolites microbiens altèrent le déroulement et l’issue du développement cérébral après avoir pénétré le placenta. Grâce à cette collaboration, Katherine Martine, une doctorante travaillant avec Sven Petersson, ira poursuivre les travaux du programme au laboratoire de Guang Yang à l’Université de Calgary pendant six mois.

Plusieurs événements favorisant les collaborations entre chercheurs et le grand public ont eu lieu dans le cadre du programme de l’ICRA. Par exemple, Brett Finlay, codirecteur du programme, a prononcé la conférence publique ICRA-Royal Institution au Royal Institution of Science, à Londres, et a présidé une table ronde suivie d’un débat. Des boursiers du programme ont aussi rencontré des décideurs fédéraux et des représentants de la santé publique à Ottawa pour parler du microbiome par rapport aux enjeux de santé publique.