Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Préparer la relève

Regard sur la recherche 24 août 2021
Nancy Butcher, lauréate de la bourse de formation Recherche en santé mentale 2012 parrainée par Bell, et sa superviseure, la Dre Anne Bassett.

En 2012, Nancy Butcher était une jeune doctorante au Centre de toxicomanie et de santé mentale qui explorait une nouvelle sphère de recherche portant sur une maladie génétique rare baptisée syndrome de délétion du chromosome 22q11 (ou 22q11.2DS), soit le seul sous-type génétique moléculaire confirmé de la schizophrénie. À partir d’observations du cerveau d’aînés porteurs de la maladie, ses travaux cherchent à élucider certaines des manifestations neuropsychiatriques et neurologiques observées cliniquement.

Les bourses de formation de la Fondation Brain Canada préparent la relève canadienne de la recherche en neurosciences en offrant des conseils, du mentorat et de la formation sous la houlette de sommités mondiales.

Les fonds offerts aux chercheurs en début de carrière représentent un investissement crucial pour la relève canadienne. Grâce à eux, les scientifiques en devenir peuvent explorer de nouvelles idées et accélérer leur carrière en neurosciences. Nancy Butcher travaillait avec la Dre Anne Bassett lorsqu’elle a décroché sa bourse de formation Recherche en santé mentale 2012 de Bell. La bourse de 30 000 $ a été versée sur une période de trois ans, en plus d’un montant de 5 000 $ pour avancement professionnel.

« Je dépends énormément des bourses et des subventions pour réaliser mon ambition de devenir chercheuse et ces fonds m’ont donné un formidable coup de pouce. Grâce à la bourse de la Fondation Brain Canada et de Bell Canada, qui incluait un montant pour le perfectionnement, j’ai pu accorder toute mon attention à mes travaux de recherche et être une doctorante très productive qui consacre son temps à son apprentissage », explique-t-elle.

Depuis l’octroi de la bourse de formation en recherche sur la santé mentale parrainée par Bell, ses travaux visent maintenant à combler les lacunes dans la recherche en santé mentale pédiatrique de haute qualité.

« Au fil de mes recherches cliniques sur la santé mentale, j’ai constaté de graves lacunes dans les méthodes de grande qualité pour mener de telles recherches, notamment en ce qui concerne la clientèle pédiatrique », affirme-t-elle. « Il y a des travaux remarquables en cours, mais il est difficile de faire adopter les changements et d’avoir un impact direct sur la vie des patients. Il importe de remédier à cette lacune. »

Outre ses activités de recherche et de méthodologie, Nancy Butcher travaille également comme professeure adjointe au Département de psychiatrie de l’Université de Toronto où certains de ses propres étudiants cherchent à obtenir des fonds pour démarrer leur carrière.

« C’est un moment riche en perspectives scientifiques pour les jeunes chercheurs, mais les sources de fonds sont plus rares que jamais », déclare-t-elle. « De telles bourses sont à la fois motivantes et encourageantes pour la relève scientifique. »

Nancy Butcher compte parmi les nombreux chercheurs en début de carrière subventionnés par la Fondation Brain Canada. Qu’il s’agisse d’une bourse de formation, d’une subvention Futurs leaders canadiens de la recherche sur le cerveau ou d’un parrainage, nous croyons qu’il faut préparer la relève afin d’assurer notre leadership scientifique. Pour cela, il faut investir dès maintenant en vue d’un avenir meilleur.