Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Traitement non invasif de la dépression

Le Dr Fidel Vila-Rodriguez dirige le laboratoire NINET (Non-Invasive Neurostimulation Therapies) de l’Université de Colombie- Britannique. Ses travaux prometteurs évaluent l’efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne (SMT), un traitement non invasif, pour atténuer les symptômes de dépression majeure, de trouble obsessionnel-compulsif et autres maladies mentales.

En 2014, à ses débuts comme chercheur, il a reçu de la Fondation Brain Canada une subvention de plateforme pour établir la Plateforme de neurostimulation intégrée. Les fonds ont permis de jeter les bases de travaux de recherche qui pourraient changer la donne pour les Canadiens atteints d’un trouble mental.

Une partie des fonds a servi à créer une puissante machine alliant la SMT et l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Cette combinaison permet d’observer l’effet en temps réel de la SMT sur un patient et d’identifier de nouvelles cibles de stimulation.

Créer la plateforme a été une entreprise de taille. Les deux technologies nécessitent de puissants aimants qui doivent être réglés soigneusement pour éviter les interférences mutuelles. Il a fallu des années à des ingénieurs, des physiciens et autres pour y arriver.

La subvention a aussi financé une étude pilote évaluant l’utilisation de la plateforme pour examiner l’effet de la SMT sur la dépression. Les résultats de l’étude ont été publiés en mai 2022 dans American Journal of Psychiatry.

Ces travaux ont permis au Dr Vila-Rodriguez d’observer l’activité cérébrale produite par la SMT. Dès le premier traitement, l’IRMf donne un aperçu du degré d’efficacité de la SMT. Le projet contribue à la neuroscience en approfondissant notre connaissance des rouages du cerveau lorsqu’il est stimulé. Ces travaux ouvrent la voie à d’autres modes de traitement non invasifs à l’avenir.

« C’est un projet qui me tient à cœur, déclare le Dr Vila-Rodriguez. C’était ma première subvention à mes débuts comme chercheur et j’y ai consacré toutes mes énergies. En rétrospective, je vois à quel point elle a été déterminante. »

Ces fonds initiaux de 277 500 $ ont débouché sur le financement additionnel d’une étude de suivi. De plus, le Dr Vila-Rodriguez utilise les précieuses connaissances acquises pour aider d’autres chercheurs canadiens à bâtir leur propre appareil de SMT-IRMf, ce qui fait largement rayonner la portée de la subvention.

« Je ne saurais trop insister sur l’importance de telles subventions en début de carrière, déclare le Dr Vila-Rodriguez. J’étais heureux de voir que la Fondation Brain Canada était prête à investir dans un projet risqué mais aux retombées profitables. » Les plateformes de recherche sont essentielles pour accroître nos capacités et offrir aux chercheurs un moyen rentable d’accéder aux équipements, technologies et services de pointe qui autrement ne seraient pas à leur portée.