Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Analyse combinée d’images produites par examen IRM du cerveau pour l’établissement d’un diagnostic de trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) spécifique du patient

Chef d'équipe 
  • Graham Little, University of Alberta
  • University of Alberta

Aperçu du projet

Les troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) regroupent les déficiences cognitives, comportementales et physiques causées par l’exposition prénatale à l’alcool. Les enfants et adolescents atteints de TSAF sont particulièrement vulnérables aux problèmes concomitants de cette maladie, notamment la toxicomanie, les démêlés avec la justice et les difficultés scolaires.

Les ravages de l’exposition prénatale à l’alcool sont mieux compris aujourd’hui grâce aux techniques d’imagerie par résonance magnétique (IRM) évoluées qui donnent un aperçu de l’anatomie et des fonctions d’un cerveau en développement. Par contre, de nombreux paramètres se recoupent, de sorte qu’il est impossible de distinguer les sujets sains des patients atteints de TSAF, ni d’expliquer les écarts dans les mesures cognitives à l’échelle individuelle.

Dans le cadre de ce projet, Graham Little tentera d’identifier la signature cérébrale des TSAF en comparant simultanément plusieurs IRM du cerveau à l’aide d’algorithmes d’apprentissage-machine. De plus, il vérifiera si les multiples paramètres d’imagerie sont à l’origine des écarts cognitifs relevés chez les patients atteints de TSAF.  Selon lui, il est possible de mieux cerner les TSAF grâce aux modèles d’apprentissage-machine qui combinent les paramètres d’IRM (notamment les tenseurs de diffusion de la substance blanche, l’épaisseur du cortex, le volume des sphères cérébrales, la connectivité fonctionnelle). Ces modèles prédiront avec plus d’acuité les variations individuelles de déficits cognitifs.