Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Mécanismes épigénétiques sous-jacents de l’atrophie dendritique dans les cas de SLA

Chef d'équipe 
  • Heather Durham, McGill University
  • ALS Society of Canada

Aperçu du projet

Les motoneurones comportent trois régions distinctes. La partie supérieure du neurone est composée de branches similaires à celles d’un arbre appelées dendrites qui reçoivent l’information à transmettre. La partie centrale du neurone, nommée corps cellulaire, est l’endroit où la majorité des processus vitaux se produisent, alors que la partie inférieure du neurone est composée d’un long fil, appelé axone, servant à relier le neurone au neurone qui le suit dans la chaîne ou au muscle pour le mouvement. Les dendrites des motoneurones supérieurs reçoivent les signaux électriques du cerveau, puis les transmettent à travers le neurone jusqu’à la liaison entre son axone et les dendrites du motoneurone inférieur. Le signal est ensuite transmis le long du motoneurone inférieur jusqu’au muscle, provoquant ainsi une contraction. Dans les cas de SLA, ces liaisons sont rompues lorsque les motoneurones dégénèrent; le cerveau ne peut plus communiquer avec les muscles, ce qui entraîne la paralysie. Les recherches se sont surtout penchées sur le corps cellulaire et sur l’axone, mais les dendrites jouent aussi un rôle important dans la SLA et il a été démontré que la maladie les fait rétrécir. Dans le cadre de son étude, le laboratoire de Dre Durham examinera pourquoi les dendrites rétrécissent dans les cas de SLA et tentera de trouver des façons de prévenir ce rétrécissement. Le laboratoire de Dre Durham se spécialise dans la recréation de conditions s’apparentant à la SLA dans des cultures cellulaires de motoneurones en leur donnant les gènes anormaux qui causent la maladie chez l’humain. Les résultats préliminaires indiquent qu’une voie génétique spécifique des motoneurones pourrait nuire à la santé des dendrites. En déterminant si cette voie est d’importance, on pourra non seulement mieux comprendre la SLA, mais aussi potentiellement identifier une cible pour le traitement de la maladie.