Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Améliorer la qualité de vie chez les personnes âgées en standardisant les soins pour les symptômes neuropsychiatriques de la démence

Chef d'équipe 
  • Tarek Rajji, Centre for Addiction and Mental Health
Membres de l'équipe :
  • Amer Burhan, London Health Sciences Centre
  • Simon Davies, Centre for Addiction and Mental Health
  • Philip Gerretsen, Centre for Addiction and Mental Health
  • Ariel Graff, Centre for Addiction and Mental Health
  • Zahinoor Ismail, University of Calgary
  • Sanjeev Kumar, Centre for Addiction and Mental Health
  • Paul Kurdyak, Centre for Addiction and Mental Health
  • Benoit Mulsant, CAMH, University of Toronto
  • Vasavan Nair, Douglas Hospital Research Centre
  • Bruce Pollock, Centre for Addiction and Mental Health
  • Claire de Oliveira, Centre for Addiction and Mental Health
  • WBHI
  • Michael Smith Foundation for Health Research
  • St Paul's Foundation
  • UBC Faculty of Medicine

Aperçu du projet

L’agressivité et l’agitation sont des symptômes communs auprès des patients atteints de démence. Ces symptômes sont la cause principale de l’hospitalisation et de l’admission aux établissements de soins de longue durée. Les médicaments qui sont fréquemment utilisés pour traiter ces symptômes ont des effets secondaires importants comme les chutes, les AVC et une augmentation du risque de décès. Les effets secondaires néfastes sont plus communs avec l’utilisation inappropriée des médicaments. Pour remédier à ce problème, une approche standardisée dénommée le Protocole de soins intégrés (PSI) a été développée afin de traiter l’agressivité et l’agitation chez les personnes atteintes de démence. Le PSI est un algorithme de traitement qui suit une approche méthodique étape par étape et qui inclue des évaluations prédéterminées à chaque étape. Le PSI a été mis en œuvre avec succès dans l’unité gériatrique des patients hospitalisés du Centre de toxicomanie et de santé mentale et a mené à une amélioration des états de santé ainsi que d’une réduction de l’utilisation des médicaments et des chutes.

Dans le cadre de cette étude, l’équipe propose d’évaluer cette approche à travers le Canada dans d’autres hôpitaux académiques et établissements de soins de longue durée. L’équipe recrutera 220 participants montrant de l’agressivité ou de l’agitation causée par la démence à travers 7 différents sites d’études (4 unités de patients hospitalisés et 3 établissements de soins de longue durée) à travers le Canada. Les participants seront répartis de façon aléatoire en deux groupes : le PSI ou le traitement standard actuel. Des données seront recueillies sur différents paramètres cliniques comme l’agitation, les chutes, l’utilisation de médicaments, le fardeau des soignants et l’impact économique des soins. Le traitement standard et le PSI seront comparés.

Si l’approche est efficace, ce projet informera les pratiques cliniques en termes d’agitation et d’agressivité causées par la démence et augmentera la qualité de vie des patients atteints de démence et de leurs soignants. Le projet mènera aussi à une réduction du coût des soins de la santé et orientera les projets de recherche futurs dans le domaine.