Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Le centre d’imagerie cérébrale McConnell : un centre d’excellence scientifique en neuroimagerie translationelle

Chef d'équipe 
  • Sylvain Baillet, McConnell Brain Imaging Centre, Montreal Neurological Institute, McGill University
Membres de l'équipe :
  • Robert Zatorre, McGill University
  • Louis Collins, McGill University
  • Douglas Arnold, McGill University
  • Alain Dagher, McGill University
  • Rick Hoge , McGill University
  • Pedro Rosa-Neto, Douglas Mental Health University Institute
  • Robert Hess, McGill University
  • David Ostry, McGill University
  • Howard Chertkow, McGill University
  • Andrea Bernasconi, McGill University
  • Neda Ladbon-Bernasconi, McGill University
  • Alan Evans, Montreal Neurological Institute and Hospital, McGill University
  • Alexey Kostikov, McGill University
  • Gassan Massarweh, McGill University
  • Sridar Narayanan, McGill University
  • Andrew Reader, McGill University
  • Amir Shmuel, McGill University
  • Jean-Paul Soucy, McConnell Brain Imaging Centre, Montreal Neurological Institute, McGill University
  • Michael Petrides, McGill University
  • Montreal Neurological Institute and Hospital

Aperçu du projet

Le centre d’imagerie cérébrale McConnell est un important centre technologique et de recherche qui se consacre à l’imagerie du cerveau. Il exploite 7 grandes unités d’imagerie multimodale (IRM, TEP, magnétoencéphalographe et électroencéphalographe pour humains et modèles de maladie), des ressources informatiques et de stockage de données de haute performance, ainsi qu’une expertise pointue en imagerie biomédicale et en analyse de signal. Dans l’ensemble, le centre d’imagerie McConnell abrite 150 facultés, étudiants et employés de soutien. Tous les équipements sont regroupés à l’Institut et hôpital neurologique de Montréal.

La subvention de plateforme technologique sert à renforcer et à bonifier ses capacités de collecte et d’analyse de données multimodales. L’un des objectifs principaux consiste à accroître la capacité de production et de recherche en imagerie moléculaire pour les humains et modèles de maladies, ainsi qu’à faire le lien entre les échelles d’observation, les mécanismes cellulaires, les phénotypes multimodaux et le comportement. Enfin, la subvention facilitera aussi les nouvelles pistes de recherche et la capacité de formation en neuroinformatique, y compris le calcul informatique évolué, la gestion et la conservation, le tout dans un esprit de science ouverte et de recherche reproductible.