Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Validation de petites molécules empêchant l’accumulation de la protéine TDP-43 en tant que traitement contre la sclérose latérale amyotrophique

Chef d'équipe 
  • Marc Shenouda, University of Toronto
  • ALS Society of Canada
  • La Fondation Vincent Bourque

Aperçu du projet

La TDP-43 est une protéine qui se comporte anormalement dans les motoneurones chez 97 % des personnes atteintes de SLA. On la retrouve généralement dans le noyau, mais chez les personnes atteintes de SLA, elle est piégée à l’extérieur du noyau, dans le cytoplasme, où elle forme des agrégats. Une théorie suggère que ces agrégats sont toxiques pour les motoneurones. Par conséquent, le fait d’empêcher la formation de ces amas ou de les diviser pourrait constituer une méthode potentielle de traitement de la SLA.

Dans le laboratoire de la Dre Robertson, Marc Shenouda utilise un programme informatique qui modélise la manière dont les composés se lient aux protéines. Il a examiné 50 000 médicaments expérimentaux pour identifier ceux qui ont le plus de chance de se lier à la protéine TDP-43 et de l’empêcher de s’agglomérer. Il a créé une liste restreinte de 500 médicaments prometteurs pour effectuer des tests supplémentaires.

Dans le cadre de ce projet, M. Shenouda testera 500 médicaments expérimentaux sur les cellules des neurones moteurs en culture pour voir si elles peuvent effectivement réduire l’agglomération et la toxicité de la protéine TDP-43. Il prendra ensuite le composé le plus prometteur et le testera sur un modèle murin de SLA présentant des anomalies de la protéine TDP-43 pour voir s’il peut modifier l’évolution de la maladie. M. Shenouda espère que ce projet permettra de découvrir un nouveau traitement potentiel de la SLA, qui pourrait un jour être testé davantage dans le cadre d’un essai clinique.

Source: https://www.als.ca/fr/recherche/programme-de-recherche-de-la-societe-canadienne-de-la-sla/projets-finances/projets-finances-en-2019/