Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Canalopathies – Validation de cibles thérapeutiques et nouvelles stratégies de traitement

Chef d'équipe 
  • Terry Snutch, University of British Columbia
Membres de l'équipe :
  • Brian MacVicar, University of British Columbia
  • Yu Tian Wang, University of British Columbia
  • Pieter Cullis, University of British Columbia
  • John Howland, University of Saskatchewan
  • Genome BC
  • Michael Smith Foundation For Health Research
  • University of Saskatchewan
  • University of British Columbia

Aperçu du projet

Les ions calcium réussissent à pénétrer les cellules grâce aux canaux calciques, une classe de protéines qui ouvre des voies spécialement réservées au calcium en réaction à des signaux électriques.  Les canaux calciques participent à une large gamme de processus physiologiques, dont la contraction musculaire, la sécrétion hormonale et la communication neuronale dans le système nerveux. Ceux-ci nécessitent un apport optimal de calcium, de sorte que la moindre variation a des conséquences très dommageables. Ce projet propose d’étudier les troubles neurologiques découlant de petites altérations génétiques des gènes responsables de l’expression des canaux calciques du système nerveux. L’une de ces altérations occasionne de violentes migraines, tandis qu’une autre est la source d’une forme répandue d’épilepsie et une troisième déclenche un trouble multisystémique, dont l’autisme. De plus, partant d’observations issues d’études démographiques, les chercheurs s’attarderont à une mutation génétique particulière du canal calcique étroitement liée à la schizophrénie et au trouble bipolaire. Même si on utilise largement des médicaments pour traiter l’hypertension et l’insuffisance cardiaque grâce à leur effet sur certains types de canaux calciques du système cardiovasculaire, il n’existe toujours pas d’équivalent capable d’agir sur les canaux calciques du système nerveux. Pour remédier à ce manque et comprendre l’effet d’altérations génétiques des canaux calciques sur la fonction cérébrale, les chercheurs mettront à l’épreuve différentes techniques novatrices destinées à réguler l’activité des canaux calciques. L’équipe fera appel à sa vaste expertise en neuroscience et utilisera des modèles animaux de troubles des canaux calciques afin d’élucider en quoi certaines altérations génétiques influent sur les propriétés des canaux calciques jusqu’à perturber les fonctions cérébrales et déclencher de graves troubles dans le système nerveux.