Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Caractérisation de la perturbation par entérovirus de l’autophagie en tant que mécanisme pathologique de la SLA

Chef d'équipe 
  • Yasir Mohamud, University of British Columbia - Providence Health Care Society
  • ALS Society of Canada

Aperçu du projet

Un groupe de virus appelés entérovirus peut causer différentes maladies infectieuses qui sont habituellement bénignes et comportent des symptômes comme la fièvre, la détresse respiratoire, des douleurs musculaires semblables à celles causées par la grippe et des éruptions. Toutefois, certains entérovirus sont plus graves, comme l’entérovirus D68 qui cause des maladies respiratoires graves ou le poliovirus qui cause la polio. Certains chercheurs soupçonnent depuis longtemps que des entérovirus pourraient être liés à la SLA en raison de leur capacité à attaquer les motoneurones, mais les preuves d’un lien causal ont été peu concluantes jusqu’ici.

Yasir Mohamud et des collègues de l’Université de Colombie-Britannique ont récemment découvert que l’infection de motoneurones par des entérovirus peut entraîner des changements qui sont très semblables à ceux observés dans la SLA. Les similitudes comprennent les anomalies de la protéine TDP-43 et une réduction de la capacité des motoneurones à éliminer et à recycler les déchets cellulaires dans un processus appelé autophagie. En fonction de ces observations, M. Mohamud croit qu’une infection par entérovirus pourrait jouer un rôle important dans la façon dont la SLA apparaît et progresse.

Dans le cadre de ce projet, M. Mohamud utilisera des modèles murins pour étudier si l’infection par entérovirus entraîne une toxicité de la protéine TDP-43 et perturbe le processus d’autophagie. Il cherchera également à savoir s’il peut restaurer l’autophagie à l’aide de composés conçus pour inhiber le virus et examinera si l’infection par entérovirus favorise la propagation de protéines TDP-43 et SOD1 mal repliées d’une cellule à l’autre, ce qui pourrait expliquer la progression de la SLA dans tout le corps.