Brain Canada Brain Canada
EN Donner

L’hétérogénéité moléculaire détermine le comportement clinique du médulloblastome pédiatrique

Chef d'équipe 
  • Michael Taylor, The Hospital For Sick Children
  • Canadian Cancer Society

Aperçu du projet

Au Canada, le cancer du cerveau est le type de cancer solide le plus répandu chez les enfants et sa forme maligne s’exprime le plus souvent par un médulloblastome.  Celui-ci exige un traitement intensif qui inflige habituellement des séquelles à long terme aux enfants. Le Dr Michael Taylor se penche sur les facteurs qui différencient les médulloblastomes afin d’éviter les traitements qui seraient excessifs pour certains enfants (entraînant de graves complications) ou encore insuffisants pour d’autres (avec des conséquences mortelles).

L’équipe de chercheurs a déjà établi que le médulloblastome n’est pas une maladie singulière, mais plutôt un ensemble de quatre maladies aux caractéristiques cliniques et biologiques très différentes, mais qui semblent identiques sous le microscope. Cette nouvelle classification a été adoptée mondialement et influence déjà le choix des traitements à administrer aux enfants ainsi que le protocole des nouveaux essais cliniques.

Dans le cadre de ce projet, l’équipe du Dr Taylor cherchera un moyen de prédire la virulence des différents sous-types de cancer. À cette fin, les chercheurs ont recueilli un ensemble d’échantillons de tumeurs provenant de 80 villes partout sur la planète. Ils étudieront ce qui distingue les médulloblastomes entre eux et la façon dont les tumeurs réagissent au traitement. Grâce à ces travaux, il sera possible de choisir un traitement plus ou moins énergique en fonction du degré potentiel de virulence du cancer d’un enfant.