Brain Canada Brain Canada
EN Donner

Plateforme canadienne sur le cerveau néonatal

Chef d'équipe 
  • Gregory Lodygensky, Sainte-Justine University Hospital Research Centre
Membres de l'équipe :
  • Steven Miller, The Hospital For Sick Children
  • Tim Oberlander, BC Children's Hospital and BC Women's Hospital & Health Centre
  • Lionel Carmant, Sainte-Justine University Hospital Center
  • Thuy Mai Luu, Sainte-Justine University Hospital Centre
  • Adam Kirton, Alberta Children's Hospital Research Institute
  • Anne Synnes, BC Children's Hospital and BC Women's Hospital & Health Centre
  • Margot Taylor, The Hospital For Sick Children
  • Ruth Grunau, Child & Family Research Institute
  • Pierre Bellec , Université de Montreal 
  • Hilary Whyte, The Hospital For Sick Children
  • Julie Gosselin, Sainte-Justine University Hospital Centre
  • Child & Family Research Institute
  • CHU Ste Justine Foundation
  • Hospital for Sick Children

Aperçu du projet

Le cerveau des nouveau-nés est particulièrement vulnérable aux conséquences biologiques de la prématurité, de l’asphyxie néonatale et des cardiopathies congénitales. Les lésions et la maturation anormale du cerveau au cours de la période néonatale impriment des changements de microstructure et de connectivité persistants à la source d’importants troubles cognitifs, moteurs, linguistiques et comportementaux.

Nous en savons peu sur les éléments qui perturbent manifestement le développement cérébral ainsi que l’étendue de leur influence, notamment parce que nous ne disposons pas de bons biomarqueurs non invasifs, hautement sensibles et spécifiques, mais aussi en raison des difficultés que comportent les études sur les nouveau-nés et l’utilisation de petites cohortes isolées. Il faut donc mieux comprendre les facteurs qui entrent en cause et les moyens pour minimiser leurs effets.

Pour relever ce défi, la Plateforme canadienne du cerveau néonatal réunit une équipe unique et pluridisciplinaire de chercheurs et cliniciens qui élaboreront de nouvelles stratégies pour identifier les causes des retards de maturation et minimiser les lésions cérébrales survenant pendant la période néonatale.